Lire les messages du Livre d'Or


C'est pas les vacances pour tout le monde
Une petite pensée pour toute l'équipe qui travaille à nous faire un grand 2011! un bisou spécial à Constance.
L'engarran est en ce moment à l'honneur dans le pays de Gex avec la cuvée des Dames rouge 2006 au verre à l'Antidote.
A bientôt
Nicolas

Message laissé par Antidote bar à vins le 09/07/2011

Verticale de Quetton Saint Georges
Dans le détail:
le 2006 était le vin d'entrée. Il a été plutôt bien perçu pour un démarrage de soirée même si, personnellement, je l'ai trouvé un peu dur, avec des tanins manquant d'onctuosité et une palette aromatique légèrement en retrait...

2005 nous a propulsé sur une autre planète ! Rond, fruité, charmeur... très Engarran. Il a entousiasmé toute l'audience et à donné le ton de la soirée. Fruits noirs et violette, un soupçon de réglisse et un boisé bien intégré... MIAM !

2004 était moins exhubérant que 2005 mais avec plus de longueur, d'une très belle tenue.

2003 a surpris par sa fraîcheur dans un millésime atypique où tout le monde s'attendait à trouver les fruits compotés et surmûris typiques de cette année. Que néni, le Quetton se pavanait d'une acidité gourmande, et ses petites notes d'herbes sèches ne trahissaient que le meilleur du millésime.

2002 a receuilli l'unanimité des propos par une incroyable capacité à marier les notes d'évolution et de jeunesse. Le fruit est toujours là, la dilution à laquelle un millésime comme 2002 laissait penser ne nous a pas même effleuré le palais et tous ont conclu à la nécessité d'investir dans les meilleurs Languedocs sur les petites années. Quelle élégance !

2001 fut mon coup de coeur personnel. Du fruit et de l'évolution comme en 2002, mais avec un supplément d'âme et de corps. L'audiance l'a mis au niveau du 2005 et juste derrière le 2002.

2000 était assez proche de 2001 dans l'esprit, jugé par tous comme un régal maintenant : la maturité est là.

1999 était décevant après la fantastique descente de 2005 à 2000. Réduit au premier nez, il s'est amélioré à l'ouverture tout en restant sur une finale asséchante et une définition aromatique manquant de précision. Certains ont évoqué un défaut de bouteille.

1998 s'en sortait beaucoup mieux. Curieusement, il n'a pas déchaîné les foules, mais tous l'ont trouvé nettement plus flatteur que 1999 sans avoir l'éclat de la série des 2000. Personnellement, je l'ai trouvé très réussi. Marie-Pia a aussi adoré.

1997 tirait sur les cerises à leau de vie, un peu fatigué en couleur et en tenue de bouche, même si cela est potentiellement à mettre sur le compte du bouchon que je n'ai pas trouvé très net à l'ouverture.



De l'avis général, comme j'avais partagé ton historique avec les membres du club, la conclusion fut que avant 2000, vous cherchiez vos marques. Vous les avez trouvé en 2000 pour ne plus les lâcher depuis. D'autres se sont demandés si ce n'était pas lié à une apogée "limitée" à une dizaine d'années, mais tous furent unanimes : le Quetton de St Georges du château de l'Engarran est un grand vin avec un très bon rapport qualité/prix... On aime !!!
Je vais mettre illico 6 bouteilles en cave perso, et je ne serais pas surpris que d'autres en fassent autant !

Mathieu

Message laissé par Mathieu Villarme le 07/06/2011

Quelques quille de 2003
C'était la rentrée mardi dernier ... on est revenu sur quelques quilles de 2003 pour voir si nos chers viticulteurs s'en étaient sorti et ne nous avaient pas fait d'la confiture.

Aucune déception, tous au rdv...
Voila ce que qu'il s'est dit de Quetton 2003

Robe très sombre aux reflets gris, brillante
Beau nez complexe et frais de fruits noirs (myrtille, cassis), de végétal (ciste, menthol, buis, pipi de chat), des notes empyreumatiques (caramel brûlé), de grande intensité
Bouche ample, dense, riche et opulente, texture veloutée d'une bonne finesse.
Grande intensité aromatique sur le fruit à noyau, le fruit cuit, le café
Puissant et démonstratif, finale longue mais chaleureuse

Eric

Message laissé par Eric Dannoux le 06/10/2010

Une dégustation chez un caviste Japonais
Courrier de 2 clients de Mr Maruyama, caviste au Japon, après la visite de Mme Rérolle.

Cher M. Maruyama

Merci beaucoup pour votre organisation de la soiree de degustation.
J'imagine que la preparation est un grand travail !

Mais c'etait une tres belle soiree et un grand succes !!
Cela me fait plusieurs fois d'assister a ce genre d'evenement,
mais cette fois-ci, c'etait tres emouvant !!

C'etait bien la soiree de la collaboration de vin et Tonkatsu (beignet de
port),
mais comme vous disiez, le theme de la soiree etait vraiment "les gens".

J'ai vu que tous les participants avaient un bon sourire,
et ils avaient l'air tres contents de la soiree.
Je pense que c'est la force de Constance tres gentille et tres sympa.
Je l'ai trouvee tres charmante et merveilleuse.
Cela peut s'entendre un peu exagere,
mais depuis qu'elle m'a servi le premier vin rose,
j'ai eu l'impression d'etre ensorcelee.
J'ai eu un sentiment tres nostalgique et heureux.
C'est la personnalite de Constance, je pense.

Grace a vous, M. Maruyama,
et en plus, M. Yoshida du restaurant, ainsi que M. Ito qui est au debut de
tout,
dont les caracteres tres chaleureux,
c'etait une soiree merveilleuse.
A la fin, l'emotion de Constance a beaucoup monte,
mais moi aussi, j'ai eu des larmes...

Il y a quelques annees, lors de votre premiere soiree de degustation avec un
vigneron,
c'etait un tout petit groupe,
mais dans la photo de ce soir, il y a beaucoup de personnes.
C'est la preuve du grandissement du cercle de vin que vous avez commencez.
Je vous souhaite une tres bonne continuation.

------------------------------

Chers M. Maruyama, et mes collegues du cours de degustation

Merci beaucoup pour la soiree de samedi.
C'etait un moment tres sympa.

Comme c'etait une occasion tres precieuse,
j'ai note mes commentaires pour ne pas oublier.
C'est juste entre nous, et donc je vous les envoie ;


Avant de commencer le diner,
Constance parlait tres longuement, et M. Maruyama avait l'air un peu
inquiet,
mais c'etait un bon moment, car c'etait une vraie histoire tres interessante
de la vraie productrice.
Surtout,
"Le vin deja souple et agreable a boire n'a pas besoin de l'elevage en
barrique.
Le role de la barrique est comme du sel et du poivre pour la cuisine".
Avant cela, je me demandais souvent sur l'elevage en barrique,
mais grace a cette histoire, ma tete est devenue tres claire.
Et en realite, pour tous les cinq vins, le tranvail menage tres fin etait
commun,
et c'etait tres interessant de faire la comparaison des vins elabores par
les dames.
Et j'ai vraiment senti que les vins de Chateau de l'Engarran font un bon
mariage avec la cuisine japonaise.

1) Chateau de l'Engarran rose.
Rarement pour un vin rose, il est servi en Magnum.
Le Magnum convient bien a la fete, et il anime l'ambiance.
Boire un bin rose sec et aromatique, bien frais comme apperitif,
ce n'etait pas la premiere fois pour moi grace a M. Maruyama.
Mais il y avait des autres qui ont decouvert pour la premiere fois,
et ils disaient que c'etait une tres bonne facon de commencer un repas.
Le mariage avec le repas, c'est tout a fait comme le conseil de Constance,
et il a fait un bon accord avec le Saumon rose.

2) Domaine de l'Engarran Blanc.
Il etait un vin dont l'attaque etait tres agreable,
et tout le monde disait "Oishiiiiiii".
Il y a une tres bonne fruite du soleil au sud, mais a la fois tres frais
grace au cote herbe de Sauvignon Blanc.
Le gout etait splendide, avec une belle equilibre, complexite, et elegance.
Il faisait un bon mariage avec la laitance de marue et le beignet des
huitres.

3) Dames VDP
Il est en VDP car Cabernet Franc et Merlot sont assembles,
et conseille comme un vin du style au bar a vin.
Ce vin avait une impact frais, grace au mariage de l'ampleur du sud et le
saveur de Cabernet Franc,
et on l'a bien apprecie.
Apres le diner, M. Ito disait qu'il etait surpris que ce vin fait un bon
mariage avec un repas japonais,
mais c'etait vrai, surtout avec le poulet grille et le beigent de port.
C'est parce que le vin n'est pas du tout lourd et il y a de la finesse, et
c'est ce point-la qui est commun pour la cuisine japonaise, peut-etre.
J'ai tres bien compris qu'il y a des vins qui font un super mariage avec ce
qu'on mange quotidiennement.

4) Chateau de l'Engarran rouge
C'est un vin qu'un de mes collegues achete regulierement.
Il est un vin le plus principale de ce Chateau, avec 70% de Syrah.
Il est bien corse, tannique, avec des nuances des herbes et epices,
et c'etait comme si l'on voyage en Languedoc, tres agreable et tres
relaxant.

5) Quetton
Encore plus elegant et fin que 4), avec plus d'elegance et profondeur, qui
est servi aux restaurants des trois etoiles.
Le cote epice et le cote grille de beignet de port etait un bon accord.
J'ai eu l'impression que c'est un vin qui nous rend heureux.


A la fin du diner, on a trinque avec les verres de Soba de l'epoque EDO, de
la collection du grand-pere de M. Yoshida.
C'etait une idee chic de la collaboration des deux tradition francaise et
japonaise,
et Constance avait l'air touchee.
Et j'ai pense que cette emotion n'est pas seulement chez les Japonais mais
commune pour elle aussi, et cela me rend encore emu.

Cela doit etre un grand travail pour M. Maruyama,
mais c'etait une soiree super reussi.
Merci aux restaurateurs aussi,
et surtout, merci beaucoup a Constance.

Message laissé par Mr Maruyama le 08/02/2010

Pour l'Engarran
A l’Engarran cette fois c’était la dernière de lignée : Noémie , 24 ans , jolie blond-vénitien , vive et enjouée , qui faisait le guide. Comme d’habitude toute la famille était sur le pont : La grand-mère à la caisse, les oncles et cousins à la visite. Sa sœur dans la saynète principale portait la « robe de l’Engarran » . La maman ensuite à la dégustation, faisait très bien la défense et présentation de ses vins, avec une maestria que j’ai admiré.

Une ambiance super sympa tu vois , pas du tout mercantile , non , de bon goût , bon enfant, dégustation agréable (c’était dur, juste avant de reprendre le volant , pour le chauffeur qui devait se modérer !)

Evidement nous avons succombé aux tentations. Nous avons acheté du rosé en bouteille comme l’an passé , mais aussi cette fois un cubi, et une bouteille de « Caprice » Hummmm : un petit Jésus en culotte de velours !

Et nos amis aussi on succombé. JM a même pris 3 bouteilles de leur Quetton (je ne suis pas sûre du tout de l’orthographe) qui sont si chères !!! Ils étaient ravis !!!

Le moment le plus marrant de la visite c’est quand Noémie a eu un aparté tout à fait improvisé avec nous et que j’ai « vendu » Guilhem.

Elle expliquait que le domaine était dans la famille depuis 5 générations de femmes, tenu par les femmes. Donc je connecte immédiatement : « Donc vous et votre sœur êtes les dernières. Vous reprendrez la suite ? » Elle est me répond qu’elle étudie à Paris pour le moment. Je l’interviewe, nature tu me connais, alors elle me dis que : « Oui , elle est célibataire » , en se marrant, et moi , vraiment directe tu vois , pas intéressée du tout : « Le gendre il aura de la chance , un domaine pareil ! Vous ne voulez pas mon Guilhem, il est au Japon en ce moment, mais je vous le présente ! »

Tout le monde a éclaté de rire et elle aussi. Elle ne s’est pas formalisée du tout. J’ai ADORE !!
[...]
Pour revenir à L’Engarran , chaque année ils montrent un nouveau bout du domaine. Cette année c’était le grand salon qui s’ouvre sur le jardin à la française.

Nous sommes d’ailleurs sortis par la terrasse. Il y avait de superbes groupes en robes à paniers comme l’an dernier, mais mieux mis en scène me semble t’il. En fait seulement manquait la calèche avec le cheval tu sais qui faisait si bel effet devant la grille. Comme il n’y avait pas la saynète à la cuisine : des femmes qui préparent le repas comme l’an dernier . Cette année, au salon, c’était un essayage de la fameuse « robe de l’Engarran ».

La sœur de Noémie , Melle de. , sa suivante, qui ajustait la robe, et la couturière italienne avec le bagou qui s’impose. La couturière donc a expliqué mais sous forme de petite comédie que la robe était une création spéciale en tissu de taffetas, peinte à la main , les artistes étaient là et elle les a présentés et c’était ma foi fort réussi.

Par exemple Noémie a voulu à un moment reprendre la main et elle lui a intimé silence, « Mais je n’ai pas fini » ave l’accent ! C’était très réussi car à la fin elle lui a passé la main et je ne sais pas si le petit jeu était convenu entre elles ou pas. Noémie avait feinds l’être toute confuse de se voir rabrouée comme ça. Donc j’ai décidé de dire un petit mot de félicitation à la « couturière » avant de partir. Nous avons échangé quelques mots et ce sont des moments très très agréables !

Dans le jardin cette année on n’a pas pu descendre voir les statues de plus près, ni le bassin dans lequel j’avais fait une si jolie photo des dames se reflétant avec leur belle robe.

De toute façon on n’a pas pris de photos.

Je le regrette fort pour la robe de l’Engarran ! C’était vraiment une réussite.





Marièle Tardy


Message laissé par Mariele Tardy le 06/10/2008

Beautiful Pearls
Quetton - C'est magnifique
Adelys - C'est magnifique
These wines are extraordinary.
We are going to come down to your Chateau and drink a lot of wine and give handshakes, hugs, and kisses!

Message laissé par Dylan Thomas le 05/09/2008


Dear all Although I often don´t like very much Syrah and garnacha
wine, I tried yesterday your 2005 Cuvee Quetton Saint Georges and all I
can say is wonderful ! So so good wine ! Recomended
worldwide.
Regards from Barcelona (Spain).

Message laissé par Miguel Torres le 29/05/2008

Quetton Saint Georges 2003 in England
Hello, I work for Oddbins in the UK, and have recently tasted your 2003 Quetton Saint-Georges. Wow! It is now one of my favourite wines in our entire range. Thanks for a beautiful treasure.

Message laissé par Thomas le 18/04/2008

Dégustation Folie de l’Engarran 1998
Dégustation Folie de l’Engarran 1998 : première vendange passerillée à l’Engarran
Le 21 Février 2008

Robe : dorée, or, vive aucun reflet orange, une légère précipitation tartrique blanche est observable (indice d’une filtration très respectueuse de la matière du vin)

Nez : un mélange riche de miel, d’abricot, de noix et de cire blonde d’abeille

Bouche : fraîcheur et suavité

A l’ouverture : confit d’abricot et amande, caramel blond et vieux Xérès dans une touche oxydative qui relève la structure de la bouche. Le confit s’exprime en douceur, sans aucun coté pâteux, le sauvignon est resté frais et le bouche est tonique.
Après quelques temps d’ouverture : la bouche est plus intense et le coté oxydatif disparaît pour laisser place a plus de rondeur dans un registre qui reste frais où l’abricot, les fleurs d’acacia, et le coing se mêlent à une touche pâte d’amande très méridionale.

Accord mets et vin : la dégustation a été faite sur un Foie Gras un peu pâteux et pas très typé (manquant de sel), le vin a dominé sans aucun problème ce handicap en rafraîchissant la bouche à chaque gorgée, comme une restauration des papilles. Le grillé des toasts convenait très bien au vin comme un apport extérieur de boisé qui conférait dans la bouche un coté toasté très agréable.
On aurait eu envie de le déguster sur une galette des rois à la Frangipane….on se rappelle que Alain Passart (L’Arpège) avait imaginé dans la jeunesse de ce vin un accord avec une tarte aux Fraises…à refaire sur ce vin de 10 ans

Message laissé par Diane Losfelt le 27/02/2008

Dégustation Quetton 2003
Dégustation de la cuvée Quetton Saint Georges 2003 du Château de l'Engarran:

Couleur rouge très sombre, noir d'encre, reflets violets.

Nez puissant, pas tout à fait ouvert, douceur, liqueur de framboise, menthe fraîche, tabac, très fin, bâton de réglisse, cerise noire et son noyau, écorces d'orange et notes balsamiques.

Bouche dense, fraîche, rondeur sans excès, beau fruité (sirop de cassis), bois neuf élégant, écorce d'orange, réglisse, tanins riches et amples, belle salinité en finale. Matière riche, à oublier au moins un an pour obtenir l'équilibre.
Didier Lobre

Message laissé par Didier Lobre le 13/04/2007

Dimanche en famille
Dimanche en famille, nous accueillons mon frère et sa petite famille...
...Le plat principal est un Tajine d'agneau aux carottes, olives noires et épices, le tout étant au final presque caramélisé...Toujours très difficile de boire avec ce type de plat. Néanmoins, le Domaine de l'Engarran 2001 Cuvée Quetton St Georges, des copines d'Antoine, sera parfait. Bien noir, très puissant, tanins toujours aussi fins, sa force lui a permis de résister aux arômes, tout en se mariant avec le plat, apportant ses notes de fruits rouges. AOC Coteaux du Languedoc à 70 % de syrah, complétée de grenache et de carignan. Il va falloir retourner à Val d'Isère ou demander à Antoine de faire une commande.

Message laissé par FOURX le 06/11/2006

Bravo !
Cuvée Quetton Saint georges 1997 : TOP (il ne me reste plus qu'une bouteille...hélas)
Chateau de l'Engarran rosé : TRES BIEN en ces périodes estivales.
Les femmes de l'Engarran : TOUJOURS Là au bon moment.
Il ne manquait plus qu'un site web : vous l'avez remarquablement réalisé.
Donc Bravo !
Bien cordialement.
Abenda.

Message laissé par ABENDA le 18/07/2006


A l'attention de Constance Rérolle:
Chère Madame,
Je vous remercie très sincèrement de l'excellente soirée que vous nous avez fait passer hier, à Bures sur Yvette, avec le club "Vins sur Vins". Je ne fus pas le seul à être enchanté par la dégustation des vins du Domaine de l'Engarran mais surtout nous avons été conquis par votre enthousiasme communicatif et la magnifique présentation de vos productions.
Notre président, Yvon Penarguear, nous avait fait découvrir et apprécier le Domaine de l'Engarran et ses vins depuis bien longtemps mais il avait omis de nous parler des Dames de l'Engarran... Grâce à votre visite d'hier soir, nous comprenons mieux d'où viennent la magie, l'élégance et la subtilité des vins de l'Engarran.
Ainsi que vous nous l'aviez conseillé, j'ai visité votre site internet: un ravissement! On y retrouve la qualité de présentation dont vous avez fait preuve au cours de la soirée et j'ai fait une visite extrêment intéressante de tous vos vins. C'est une manière de prolonger le souvenir de cette dégustation, en attendant de nous rendre réellement à Lavérune, que nous avons hâte de connaître.
Pour ma part, en plus de l'émerveillement quasi général, j'ai apprécié la recherche permanente de la perfection technique dans l'accomplissement des différents vins ainsi que la poursuite d'une approche de l'excellence dans tous les domaines de la présentation de vos 'oeuvres'. En effet, j'ai cru comprendre que chaque chose que nous recevons a été étudiée soigneusement, comme pour nous faire un cadeau, et nous les accueillons comme tel.
Mille mercis, donc, pour tous ces beaux vins et toutes ces belles bouteilles; je vous encourage à poursuivre sur le chemin de l'excellence et de l'innovation car nous vous soutiendrons dans toutes les dégustations de vos productions. Pourtant, il me reste une inquiétude: si vous avez des enfants, y'a t'il des filles, afin de perpétuer une si jolie tradition ?
Un admirateur de plus.
Patrick Pilorget

Message laissé par Patrick Pilorget le 28/04/2006

Soirée dégustation
Soirée dégustation des vins du Chateau de l'Engarran ce jeudi 27 avril 2006 au Club Vins sur Vins de Bures sur Yvette
animée par Constance Rérolle. Un régal à tous points de vue !

Message laissé par Annette le 28/04/2006


Invité à une réunion de comité des Arts de la table, nous avons eu à déguster un délicieux Château de l'Engarran 2003 qui était délicieux et a ravi bon nombre de convives pendant le repas.
Amitiés à tous

Message laissé par Bernard Vandeventer le 30/03/2006

Le plaisir au féminin
Quelle douce promenade, que de passion, de féminité. Les femmes ont tellement à apporter dans ce monde du vin: une note d'amour, de sensualité. Si j'avais pu, j'aurai moi aussi mis ma note féminine au vignoble St Pourçinois mais parfois notre chemin nous orientes vers d'autres horizons. J'ai hâte de déguster ces vins subtils élevé par le savoir faire traditionnel et innovateur d'une maître chai. Au plaisir de vous rencontrer. Cordialement

Message laissé par Melle Loren TISSERAND le 01/02/2006

Félicitations ...
... à Diane Losfelt et à l'équipe Logassist pour la réalisation de ce site qui restitue si bien l'esprit et la qualité des vins du domaine ...
Salutations,

Message laissé par Didier le 17/02/2005

Félicitations
Félicitations pour ce site que je ne découvre que maintenant et dont la qualité est sans aucun doute à la hauteur de votre maison..

Message laissé par jérémie le 28/11/2004

Château de l'Engarran 2001, Coteaux du Languedoc 18 $
Le nez vous surprendra peut-être par son odeur de vin jeune et de pruneau. Cependant, le vin est surprenant en bouche avec ses belles saveurs grillées, d'épices et de petits fruits. C'est un vin léger, suave et très plaisant à boire. À 18 $, il représente un bon rapport qualité/prix.

Message laissé par Vin Québec le 25/11/2004

livre
vous pouvez sans probleme valider le message merci et à bientot

Message laissé par janssen dominique le 16/04/2004

Notes de dégustation
Bravo tout d'abord pour la qualité de votre site, bien agréable à visiter, et pour vos "cartes de maturité", qui sont fort utiles, et dont les grands châteaux bordelais feraient bien de s'inspirer.
Quelques notes de dégustation qui confirment vos informations concernant Quetton St Georges 97:
Le 18/03/2002: Vin qui révèle de jolis arômes au nez mais reste fermé durant les deux jours de sa consommation.
Le 16/11/2003: Vin complétement fermé et décevant, même après un carafage de huit heures! Ne plus ouvrir avant fin 2005.
Par ailleurs, vos autres vins m'ont toujours donné beaucoup de plaisir.

Message laissé par bernard le 23/02/2004


Avec un peu d’émotion, je l’avoue, je retrouve des visages connus, des lieux foulés. Une musique douce se dégage..
Gilbert.

Message laissé par le 17/02/2004

merci
ça faisait bien longtemps que je n'avais pas rencontré un vin qui me plaise autant...

Merci à vous,

JLuc Bitton

Message laissé par Bitton JL le 22/01/2004

Dégustation
Château de l'Engarran 1993 - Magnum

***(*) Belle évolution. Vin encore bien structuré, avec des notes de jus de viande et d'évolution. Bu avec une Potée Limousine, pour un accordmets/vin original (25-oct-2003)

Message laissé par Eric ROSENBERG le 11/01/2004

Chateau de L'Engarran Rosé
Après plussieurs visite au Château à Laverune et au salon de Lille, je trouwe toujours le rosé de L'Engarran le meilleur rosé. Chaque année Le Château nous donne un de ce produits suberpes.

Message laissé par VAN DEN BROECK Ivan le 09/01/2004

Felicitations
Un très bon site qui s'imposait depuis longtemps ! Très bien réalisé avec une bonne et agréable présentation facile à charger sur Internet.(Attention quelques fautes d'orthographe).
Renseignements très intéressants sur la production et j'ai aimé surtout la dégustation verticale.
Question : que signifie l'appellation "Grès de Montpellier" après l'AOC Coteaux du Languedoc ? S'agit-il d'une appellation communale ?

Bravo encore et bonne réussite !

Message laissé par Xavier Vilaseca de Gomar le 09/01/2004

site
le 8 janvier 2004
je souhaite à toute l'équipe du chateau de l'Engarran une bonne et heureuse année 2004 en apportant toutes mes félicitations pour la création du site qui est superbement BIEN FAIT. à bientot

Message laissé par janssen dominique le 08/01/2004

© Château de l'Engarran 2003