L'Engarran décroche deux médailles d'or
Le Château distingué au concours général agricole

L'Engarran vient de réaliser un exploit exceptionnel en décrochant deux médailles d'or au concours général agricole dans le cadre du salon agricole qui vient de se tenir à Paris. Depuis un quart de siècle, l'Engarran est régulièrement médaillé à ce prestigieux concours (une vingtaine de médailles dont trois en or sans compter les deux nouvelles). Mais c'est la première fois qu'il réalise le doublé en or.Les deux premières médailles obtenues en 1977 et 1978 qui pourtant n'étaient respectivement qu'en bronze et en argent ont eu une importance capitale, car elles ont encouragé Francine Grill à oser en 1978 la mise en bouteille. Sa fille Diane Losfelt, qui dirige maintenant le domaine, ajoute: sans cette reconnaissance nationale, nous n'aurions pas eu le culot de nous lancer si tôt dans l'aventure de la bouteille.
Ces deux médailles en or constituent un beau cadeau d'anniversaire pour ses 20 ans de carrière à l'Engarran. Elle souligne la longue tradition viticole (depuis 1632) au Château de l'Engarran, situé au coeur du terroir Saint-Georges-d'Oµrques qui permet d'offrir des vins de garde dont les tanins mûrs leur permettent d'être bus également dans leur jeunesse.
Les vins primés sont deux cuvées A.O.C. Coteaux du Languedoc - Saint-Georges-d'Orques. D'abord le fleuron du Château, le Quetton Saint-Georges rouge 2002 qui exprime, avec élégance, le fruité de la syrah (70%), la rondeur et le gras du grenache et les épices de quelques vieux carignans après seize mois passés, pour moitié, en barriques. La deuxième cuvée Château de l'Engarran ets un rosé, issu de la saignée de grenache et cinsault donnant les arômes de fruits rouges et de menthe et une bouche ample et fraîche.
Et pourtant, les millésimes en question se présentaient difficilement, l'un à cause de la pluie, l'autre à cause de la canicule. A ce sujet, Diane Losfelt précise: on dit que les années difficiles sont des années de vignerons. C'est donc une grande reconnaissance de se voir récompenser pour ces deux millésimes et cela montre qu'on peut faire un grand rouge même si la pluie vinet changer la donne et des vins de fraîcheur comme ce rosé, malgré la canicule qui annonce des vins très concentrés. C'est le fruit du travail d'une équipe et l'expression d'un terroir d'exception et d'un style élégant.
Diane Losfelt salue l'étroite collaboration avec sa soeur Constance Rérolle, directrice commerciale, qui intervient dans la définition des vins en fonction des besoins de la clientèle dont elle est à l'écoute. Elle souligne également la collaboration avec l'oenologue, Jean Natoli, qui suit les vins de l'Engarran depuis douze ans.
Depuis 2002, l'Engarran est certifié Terra Vitis, une charte de production raisonnée intégrant la protection de l'environnement.

© Château de l'Engarran 2003